dimanche 7 juillet 2019

25 au 28 novembre 2019 : La région des lacs chilienne deuxième partie


Le charme de Valdivia

   Valdivia est une ville mondialement connue pour avoir eu le séisme le plus violent de toute l'histoire en 1960 d'une magnitude de 9.5 sur l'échelle de Richter. C'est donc un endroit qui pourrait effrayer au vue de sa situation sur la fameuse ceinture de feu du Pacifique. La première impression est pourtant bonne en arrivant. C'est une ville de taille moyenne, bien aérée avec un petit port et un centre ville agréable bordée de coins de verdures. On s'y sent plutôt bien. Son marché est réputé pour les fameux ceviches chiliens frais ; sortes de marinades avec coriandre et poisson cru, excellent ! qui se font la guerre avec le pays voisin le Pérou. Je vais passer le Week-end ici en dortoir dans l'auberge de jeunesse : Aires Buenos : une de mes meilleures adresses chiliennes, tout d'abord l'accueil y est excellent, petit coin de cuisine donnant sur un petit jardin sympa avec quelques animaux, un petit déjeuner copieux et un prix d'environ de 10€ en dortoir.

Marché au poisson de Valdivia

   Ville étudiante, j'ai décidé de passer mon Week-end en bonne compagnie, j'ai fais quelques rencontres dans la journée et après une visite de la ville, je m'aperçois que la vie nocturne est très sympa, la ville est réputée pour y avoir une des meilleures bières du pays : la Kunstmann avec des origines allemandes puisque de nombreux colons allemands se sont installés dans les années 90 ici. Le port ici est une attraction également incontournable et on peut également faire la visite de quelques parcs sympas dans le coin dont le parc Oncol. De nombreux musées valent la peine comme le musée d'histoire naturelle où on peut également apercevoir d'anciennes maisons de riches colons allemands. Je vais plutôt la jouer cool pendant ces deux jours et je ne regrette pas mon passage ici (voir plus tard dans mon récit).

La vue de la ville n'est pas désagréable

   Le lundi qui suit, je décide sur un coup de tête de prendre le premier bus combi pour Panguipulli en plein dans la région des fleuves où je fais escale pour rejoindre le petit village de Choshuenco. J'arrive hors saison et il y a quasiment personne dans le village. C'est une longue avenue sur 1km qui descend vers le lac de Choshuenco qui semble très animé l'été et qui est plutôt sympa. Je trouve finalement un lieu d'atterrissage à la Posada du village où quelques chambres sont disponibles à un prix un peu plus élevé qu'ailleurs compter une vingtaine d'euros la nuit. L'avantage c'est que l'accueil est vraiment local, loin des circuits touristiques et que l'on peut y manger très correctement !! 

Volcan Choshuenco

   Les sympathiques chiliens n'hésitent pas à me trouver un vélo et me le louent gratuitement (sympa) pour la journée. L'attraction ici, c'est le volcan Choshuenco, un impressionnant strato volcan endormi qui culmine à 2400m d'altitude. Lors de ma balade en vélo d'environ 30km, j'ai la chance d'avoir une vue dégagée en pleine campagne pour apercevoir le monstre. Rien que pour cela mon escale ici vaut le détour. C'est bientôt la fin de journée, je profite d'admirer le joli coucher de soleil sur le lac!!

Montana Lodge Huilo Huilo

   Le lendemain, je décide de visiter le parc Huilo Huilo, qui est un parc intéressant de visiter pour ces cascades, son environnement verdoyant où le calme règne mais également une des brasserie importantes du coin y est installé en bon amateur de bière !! c'est également un endroit où l'on peut apercevoir des lodges luxueux à des prix déraisonnables pour un autre type de clientèle qu'un routard français dont la fameuse Montana Lodge qui fait rêver !

La beauté du parc Huilo Huilo

   Je pars donc en stop depuis Choshuenco très tôt et je mettrai tout de même 1h30 avant que quelqu'un me prenne, la chaleur est pesante et après quelques ravito je visite le parc environ 2h, l'entrée est environ de 8€ et de nombreuses cascades que l'on découvre avec le sentier bien balisé avant de visiter la brasserie Petermann de Huilo Huilo. Ma journée est éprouvante mais avec de la chance, je trouve une voiture en stop pour rentrer au village dans la soirée. Le sud du Chili tient bien sa réputation de région accueillante !

Cascade de Huilo Huilo

   Après un au revoir presque émouvant avec mes bienveillants hébergeant, je prends le premier bus matinale pour revenir à Panguipulli également escale pour faire cap à Conaripe !! Je vais y passer une nuit avec vue sur le volcan Villarica, un nouveau volcan encore actif et en alerte orange. Sa dernière éruption date de 2015 !! et on s'aperçoit des messages d'évacuation dans toute la ville en arrivant et des consignes de sécurité  en cas de nouvelles éruptions. Ici, ma seule préoccupation est de rejoindre les termes réputées de Géométricas. J'arrive en fin de matinée et les options de sont pas nombreuses pour moi…

Termes Géométricas

   L'option tour que je juge onéreuse me convient pas car l'entrée des termes n'est pas donnée environ 35€ !! je pars donc de nouveau en stop ! Il y a environ 15km depuis Conaripe, et je commence à trouver le temps long, avant finalement de trouver quelqu'un qui me prenne, c'est un guide local tenant une chambre d'hôte qui m'explique un peu son travail et quelques détails sur la région et le volcan Villarica… sur la route des traces de la dernière éruption…

Brasserie Petermann

   J'arrive vers 13h aux termes qui se composent d'une vingtaine de bassins à différentes températures, de quoi passer une après-midi cool et relax !! L'affluence est moyenne et on peut profiter pleinement des différents bassins!! c'est l'avantage d'y aller en semaine, le Week-end c'est plein… Je quitte les lieux vers 16h relaxer en marchant vers le village… finalement coup de chance !! je trouve rapidement une voiture qui me prends gentiment et me ramène à Conaripe !! Une journée encore riche en aventure.
     

dimanche 16 juin 2019

22 au 24 novembre 2018 : La région des lacs chilienne première partie


A bord de la Navimag

   L'embarquement de la Navimag se fait aux alentours de 18h, le capitaine nous reçois et on nous installe dans notre cabine. Novembre c'est encore la basse saison au Chili, nous avons payé pour une cabine partagée de 4 personnes et finalement, nous avons la cabine pour deux, tranquillité assurée. Les cabines disposent de deux lits superposés avec une table/chaise et un petit lavabo. Les sanitaires sont communs. Le capitaine nous brief pour les questions de vie à bord, repas et temps de trajet pour les 3 jours dans l'immense salle de vie où nous partageons repas et diverses activités, un coin salon/TV est à disposition à l'arrière et nous pouvons nous balader sur le bateau librement. Il y a plus d'espaces que le petit bateau pris depuis Puerto Natales et la traversée s'annonce agréable.


Salle commune de la Navimag

   Le temps s'améliore au fur et à mesure que nous remontons le pays et la vie à bord est rythmée, c'est une expérience unique de remonter la moitié du pays en bateau et de tester divers mode de transport. Nous peaufinons avec mon ami français notre itinéraire pour la suite, et nous allons encore rester quelques jours ensemble avant de se séparer. Cela peut paraître important à ce moment du voyage car on est un peu hors du temps à bord, il n'y a pas de réseau internet. Le seul moment de distraction c'est la télé avec une affiche amical entre le Chili et le Honduras, mais également sortir à bâbord admirer le paysage marin et les premières terres de Ile Chiloé, un magnifique coucher de soleil clôture la dernière soirée sur la Navimag.

Coucher de soleil sur la Navimag

   Nous débarquons vers 7-8h dans le port de Puerto Montt, un des ports les plus importants du Chili. Nous n'allons pas nous éterniser dans cette ville, nous avons décidé de louer une voiture ensemble quelques jours pour traverser la région des lacs autours du Lago Llanquihue. Cela nous reviens pas trop cher à deux. La première étape nous amène à Puerto Varas où nous arrivons en milieu de journée pour déjeuner. C'est une station balnéaire prisée, avec une magnifique vue sur le lac Llanquihue, nous avons la chance d'avoir la vue dégagée pour apercevoir le volcan Osorno, un mastodonte culminant à plus de 2000m en légère activité.  


Puerto Varas, Lago Llanquihue

   Nous déjeunons à une adresse incontournable de Puerto Varas, en plein coeur du marché : Don el Gordito, petite gargote avec des patrons adorables et surtout du poisson frais et savoureux : au menu : une truite avec des pommes de terre, sûrement une des meilleures adresses du pays pour son rapport qualité/prix exceptionnel.

Trucha a la plancha, Don el Gordito

   La ville est très agréable, on pourrait facilement y rester quelques jours pour s'y reposer et à coup sûr j'y repasserai ! Nous décidons de continuer pourtant et atteindre dans l'après-midi les Saltos de Petrohué : dans un cadre naturelle et proche du volcan Osorno, pour environ 3€ l'entrée nous apercevons quelques cascades et chutes d'eau de la rivière Petrohué, il y a deux/trois sentiers avec quelques joli clichés à prendre et possibilité de faire du rafting, pour les amoureux de la nature, étape incontournable !!

Saltos de Petrohue

   Nous faisons étape ce soir à Puerto Octay, un peu plus au nord du lago Llanquehue. Avec la voiture, nous avons la possibilité de nous enfoncer dans les terres et de monter jusqu'à la station de ski du volcan Osorno où le panorama vaut le détour !! L'adresse de ce soir est pour moi une des meilleures adresse du Chili : Zapatillo Amarillo, en léger retrait, en pleine campagne et face au volcan Osorno. Différentes petites cabanes de hobbits, un dortoir original pour environ 13€ petit déjeuner inclus avec la tête dans les étoiles tenu par deux suisses très accueillants. Ce suisse possède un jardin immense et une maison original qui nous plais bien!! Tellement bien que nous y resterons deux nuits.

Zapatillo Amarillo, Puerto Octay

   Le lendemain, nous visitons le parc national de Puyehue et son volcan endormi culminant également à plus de 2000m, le trajet est insupportable, la route se transforme très vite en piste en chantier et nous roulons à pas plus de 50km/h. Ce parc est l'occasion d'une petite randonnée, en montant jusqu'au refuge du volcan, nous partons pour une petite randonnée de 3-4h où nous monterons jusqu'à un point de vue dégagé avec un magnifique panorama sur toute la chaîne de volcans à 360° de la région, bien sûr, il y a possibilité d'escalader le volcan de monter plus haut mais pour ce jour nous avons vu déjà pas mal de chose intéressantes.

Parque Nacional de Puyehue

   La route du retour est magnifique avec en point de mire toujours ce volcan Osorno qu est vraiment impressionnant. Après une dernière nuit au refuge de Puerto Octay, nous faisons un dernier bon petit repas avec quelques courses achetées en fin de journée. Charles a décidé de poursuivre quelques jours à Chiloé et moi je remonte jusqu'à Valdivia. C'est donc la fin d'une belle aventure humaine !! et c'est à Frutillar que nous partageons un dernier repas, c'est une citée balnéaire riche et pas donnée mais dans un cadre exceptionnel également sur les bords du lac Llanquehue toujours. Mon bus m'emmène de Frutillar à Valdivia prochaine étape…

Frutillar

lundi 10 juin 2019

15 au 21 novembre 2018 : la Carretera Australe chilienne


Hostal Brisas del Sur, Caleta Tortel

   Remonter une partie de la Patagonie chilienne en bateau est une expérience authentique. La vie à bord est rythmée aux heures des repas : 8h-9h le petit déjeuner, 12h-13h le déjeuner et enfin 19h-20h le repas du soir. Bien installé dans mon fauteuil type bus, les quelques distractions à bord sont les quelques films qui passent sur un écran géant, boire le maté que je me prépare chaque jour et se dégourdir les jambes dans le bateau. Nous pouvons sortir admirer le paysage, mais le temps est exécrable : il fait entre 0 et 5 degré ressenti avec de grosses bourrasques de vents, neige fondue et pluie, les terres australes portent bien leurs noms !!

Caleta Tortel

   Parti le 14 novembre depuis le port de Puerto Natales, nous débarquons le 16 novembre en pleine nuit dans le petit port de Caleta Tortel (les premières terres chilienne et le début de la carretera australe). Il n'y a aucune lumière dans la ville, et c'est une des premières fois où je n'ai aucun repère. Très vite, je m'organise, deux personnes rencontrées dans le bateau dans la même situation que moi, voyageant également seuls un brésilien et un français. Nous décidons de trouver un hébergement sur le pouce, le choix est vite restreint. J'avais réservé un hébergement et la personne aimable m'attendait en pleine nuit. Nous décidons de la suivre à l’hôtel Brisas del Sur. La nuit sera courte et sans encombre.

Trio de choc pour remonter la Carretera Australe

   Au réveil, nous nous concertons tous les trois et nous décidons de poursuivre l'aventure et remonter ensemble la route australe. Un choix solidaire et aussi un apport moral important car là où nous sommes, nous croisons peu ou pas de monde. C'est la première fois que nous resterons loin de grandes villes sur un laps de temps aussi important. Après un déjeuner sur Caleta Tortel, village atypique du sud construit sur pilotis en bois, avec une eau trouble où on nous expliquera des problèmes de pollutions... nous prenons un petit bus local jusque Cochrane. Sur la route, nous apercevons quelques courageux aventuriers solitaires traversant la Carretera Australe à vélo ou en stop.

Puerto Bertrand

   C'est une des routes mythiques du monde, d'ailleurs cela nous inspire. Cochrane étant un petit village sans trop d'intérêt. Vers 15h, nous décidons de nous risquer à faire du stop à 3, un choix risqué au vue de l'heure. Dans la demi-heure, un couple d'américain nous prends finalement, l'homme ayant fait fortune dans le pétrole a investi dans la région une petite hacienda avec des chevaux. Très sympas, le couple nous dépose à Puerto Bertrand, connu pour ses chutes d'eaux, les glaciers descendant de la montagne offre une eau pure bleus turquoise et haut lieu du canyoning chilien. 

Logement d'un soir, Puerto Bertrand

   Ce petit village offre un cadre agréable en pleine nature et au cœur des glaciers de la Patagonie mais il est peu peuplé, quelques hébergements, un ou deux restaurants et une agence pour le canyoning. Nous souhaitons repartir dans la foulée en stop mais vers 17h, c'est très compliqué. D'autant plus qu'une voiture passe toute les 15min... Finalement, nous sommes posés dans la pizzéria la plus proche avec une bonne bière artisanale locale. Sortis de là, nous mettons environ 30min pour trouver une solution d'hébergement face à la rivière dans une petite hospedaje. C'est là-bas que nous rencontrons deux françaises de Lyon passant également la nuit ici…

Départ pour la Cathédrale de Marbre

   Le lendemain, à l'heure du petit déjeuner, notre hôte a dû partir en urgence à l'hôpital et c'est son mari qui nous sers le petit-déjeuner. Nous sommes mal à l'aise... les deux françaises nous ont donné un filon pour repartir dans la foulée en auto-stop. Finalement, un homme du coin nous prends tous à 5 dans son pick-up en stop : 3 personnes à l'intérieur et 2 à l'extérieur à l'arrière du 4x4, l'occasion de faire connaissance. L'homme sympa nous donnes quelques bons plans sur la région et nous dépose près de Puerto Rio Tranquilo au bord des Cathédrales de Marbres où nous passons la matinée sans agence. Avec un guide local et pour environ 15€, l'excursion sur le lac a cheval entre le Chili et l'Argentine offre un très beau spectacle dans un cadre magique, des formations d’ordre minérale de carbonate de calcium ont été creusées dans la roche pendant des années. Nous sommes émerveillés.

Les cathédrales de marbre

    Vers midi, nous repartons du lieu avec nos grands sacs à dos tous ensemble à pied. Près de 5km à parcourir jusqu'au village de Puerto Rio Tranquilo, expérience unique. Nous allons rester à 5 ce soir et louer une cabana pour environ 15€ par tête. Nous évitons au passage un marchand de sommeil local qui voulait nous louer un logement sordide à prix malhonnête. Attention aux arnaques !! Après une excursion dans les alentours l'après-midi, le soir nous avons achetés de quoi faire un bon repas tous ensemble. Du bon vin, des pâtes, chacun y met du sien et nous faisons quelques jeux pour nous divertir. La soirée se finit dans la joie et la bonne humeur. Des rencontres aléatoires pour un bon moment de partage c'est la beauté de voyager seul!!

Lac bleu turquoise, route vers Puerto Rio Tranquilo

   Dernier moment de partage au petit matin. Notre ami brésilien a décidé de poursuivre sa route seul en indépendant. Pas de bus ce matin pour Coyhaique, finalement sur le pouce je trouve une solution de transport avec un mini bus qui part de la station service de Puerto Rio Tranquilo. Nous embarquons les lyonnaises avec nous, avec qui nous partagerons les derniers moments. Après une halte à Cerro Castillo, qui aurait pu être intéressant pour certaines randonnées, nous recroisons notre ami brésilien qui a réussi à trouver une solution de transport. Nous repartons après le déjeuner directement pour Coyhaique et déposons sur la route les lyonnaises à l'aéroport à quelques kilomètres de la ville. Elles ont oubliées leur tente au passage dans le coffre, nous allons donc récupérer la tente et l'échanger en troc dans la ville contre divers souvenirs pour chacun.

Des Huemuls sauvage sur la route vers Coyhaique

   Avec mon ami français et futur avocat, nous décidons de poursuivre la route ensemble et visitons la ville de Coyhaique, première grande ville chilienne marquant la fin de la Carretera Australe. La pluie, et le froid nous ferons pas éterniser dans la ville. Cela reste une petite ville agréable cependant, je n'ai pas de bons plans d'hébergement cela reste assez cher pour ce que c'est... Après un bon repas et quelques confidences, nous souhaitons rejoindre Puerto Montt via la Navimag, c'est cher mais c'est une expérience qui nous tient à coeur. Car c'est un gros bateau plus gros que celui que j'ai pu prendre depuis Puerto Natales, mais avec de véritable cabine pour dormir et un espace plus confortable de vie et d'observation des baleines par exemple. Nous craquons et déboursons environ 70€ pour un trajet de 2 nuits, 3 jours... le départ se fait depuis Puerto Chacabuco que nous rejoignant en bus local via Puerto Aysen.
   
Navimag, notre bateau nous attends !!


        

jeudi 30 mai 2019

10 au 14 novembre 2018 : Week end à Calafate & Perito Moreno

Perito Moreno, Argentina
  Après 1 mois de bénévolat à Lilis Patagonicos situé à Puerto Natales dans ce merveilleux décor entre fjords, glaciers et air pur dans la Patagonie australe, je me sent pousser des ailes. Je vais passer un Week-end en Argentine à la découverte d'un des glaciers les plus impressionnant et fascinant de la planète : le Perito Moreno. Le trajet de Puerto Natales à El Calafate dure environ 6h et me coûte une vingtaine d'euros. Je pars donc très tôt ce samedi 10 novembre, la frontière étant à quelques kilomètres, nous l'a passons assez rapidement et grâce à ma carte d'identité chilienne, je n'ai pas à présenter mon passeport. Les paysages sont sauvages pendant toute la durée du trajet, peu ou pas d'habitation, le temps changeant toutes les demi heures, nous traversons la pampa et arrivons à El Calafate en début d'après-midi sans encombre.

Frontière Chili-Argentine
   Je suis un peu dérouté à mon arrivée dans le terminal des bus car ma carte n'est pas à jour et le terminal de bus aurait déménagé depuis 1 an, je me renseigne donc et je reprend mon chemin à pied jusqu'à mon hébergement qui se situe environ à 30 minutes de là. C'est une auberge de jeunesse sympa et cool où je partage la nuit avec 5 autres personnes pour deux nuits. Les conseils sont pro et on me dit que le temps est idéal demain matin pour visiter le parc Perito Moreno et je décide de prendre l'excursion pour environ 20€ hors entrée du parc. En me baladant dans la ville, je découvre une atmosphère de vie agréable mais les argentins sont un peu "loco" surtout au volant, ça roule vite… le parque Lago argentino constitue une bonne balade l'après-midi pour apercevoir les flamants rose mais l'entrée étant payante je reste un peu à l'écart.

Parillada argentin
   Le soir même, je découvre les fameuses parilladas que j'avais pu connaître en 2012 lors de mon premier voyage en Argentine. La formule de différentes pièces de viandes servi sur table avec un plat buffet à volonté est extra ! mais j'ai du mal à m'en remettre une fois sorti du restaurant. Après, une nuit calme et un bon petit déjeuner avec la fameuse "dulce de leche", le chauffeur passe me prendre vers 7h30, nous serons un petit groupe d'une dizaine de personne où je retrouve certaines personnes de Puerto Natales, des australiens avec qui je peaufine mon anglais hasardeux.

Le Perito Moreno
   Divers explications autour du lieu assez intéressantes, nous arrivons enfin à l'entrée du parc où des messages de lutte contre les incendies appellent à la vigilance et nous rappel la fragilité de l'écosystème environnant. Grâce à mon amie argentine "Tati", j'ai réussi à me procurer un pass prouvant que je suis étudiant argentin (heureusement que je parle espagnol), m'offrant ainsi l'entrée du parc à moins de 2€ au lieu d'une vingtaine d'euros, cela passe mouche!! Le premier point de vue, nous offre un large panorama du glacier inscrit au Patrimoine Mondial de L'Unesco. Le guide nous laisse environ 2 à 3h pour profiter du lieu, il y a une petite dizaine de sentier de moins de 5km qui permettent de se balader très près du glacier sur une sorte de petite passerelle.

Premier panorama en arrivant à Perito Moreno
   Pendant cette balade, nous découvrons ce gigantesque glacier mesurant 30km de long sur 5km de large et avançant de 2m par jour ! Par moment, la glace se détache du glacier et offre une chute spectaculaire sur le Lago Argentino. Je suis émerveillé par ce que je vois et je me lasse pas d'apprécier cette beauté de la nature. Nous repartons vers 16h, en allant rechercher les personnes ayant faites l'excursion en bateau face au lac, qui sont également émerveillées. Il faut tout de même prévoir un petit budget supplémentaire… Nous apprenons que c'est la finale de la Copa Libertadores entre Boca Junior et River Plate, c'est un match 100% argentin qui déchaîne les passions, nous écoutons avec le guide la première mi-temps à la radio!!

Dernier Panorama en repartant de Perito Moreno
   Je décide de poursuivre la soirée dans un bar argentin, les rues sont désertes comme pendant la Coupe du monde !! Score finale 2-2 match aller, il y aura le retour dans 15 jours. Ces derniers moment en Argentine sont top mais demain je dois reprendre la route. Et finalement, je décide de passer deux jours supplémentaires à Puerto Natales, deux jours où j'offre mon service en contre partie de l'hébergement. Les derniers jours ici sont particuliers, je suis un peu ému car je me suis fais d'amitié avec de nombreuses personnes pendant 1 mois… Un dernier repas ensemble tel une famille et je pars. J'avais pris mon billet de bâteau via Transbordadera Austral Broom quelques jours plus tôt, plus économique que la Navimag mais plus long aussi. 3 jours et 2 nuits pour rejoindre Caleta Tortel, le début de la Carretera Austral.

A bord de l'Austral Broom

lundi 22 avril 2019

22 octobre au 9 novembre 2018 : Apprentissage du mode de vie à chilienne en Patagonie

Vue panoramique sur Puerto Natales
   Mes deux Week-end consécutifs dans le parc Torres del Paine m'ont offerts un grand appel d'air avec un environnement incroyable et une nature dévorante. Mon expérience de bénévolat chez Lilis Patagonicos me fais avancer sur pas mal de sujets. L'un des plus importants est mon apprentissage de l'espagnol chilien qui n'est pas simple car les chiliens inventent pas mal de mots et la patience de Tatiana mon amie volontaire venue d'Argentine m'invite à progresser pas mal dans cette langue. Mes journées sont rythmées : j'ai trouvé un petit club de musculation où je m'entraîne gratuitement tous les matins et ensuite soit je me fais une gamelle grâce au supermarché du coin et à la cuisine à disposition ou bien je test un des nombreux restaurants qui me manquent pas dans le coin et souvent de bonne qualité comme le café Kaiken, le Congrejo Rojo et un peu plus cher l'Afrigonia. Ensuite je prends mon poste de volontaire pour cette seconde quinzaine on m'offre la possibilité de travailler dans le service réception/location de matériels de randonnée où je suis en contact avec la clientèle venue des quatre coins du monde c'est d'ailleurs l'aspect le plus sympa du volontariat.

Fjords de Puerto Natales
   Avec Horacio, nous formons un duo de choc, il m'apprends un soir à faire un maté chilien, la boisson d'Amérique du Sud et depuis difficile de m'en passer !! Il me donne quelques conseils sur les activités de la région. Souhaitant rester un peu plus longtemps que prévu pour la douceur et la qualité de vie du coin, je ne trouve finalement pas ce que je souhaite car la vie est extrêmement chère en Patagonie, ce qui m'oblige à changer mes plans !! Je vais remonter une grande partie du Chili en bateau local d'ici 15 jours et m'offrir un Week-end en Argentine voir les glaciers du Perito Moreno non loin de là avant de remonter !

Puerto Boris
   Il y a deux activités intéressantes mis à part les glaciers de Balmaceda Serrano hors de prix et moins beaux que le parc Torres à faire dans le coin : la première, la visite d'un ancien entrepôt frigorifique où l'on traitait de la viande/peau de mouton qui a été reconvertis en hôtel de luxe, je me suis offert la visite un dimanche matin en randonnée pédestre puis au retour j'ai testé le stop qui fonctionne très bien ici sur une faible distance. La seconde c'est de louer un vélo et rejoindre le sendero Dorothea de préférence par beau temps en grimpant environ 1h30, il y a une vue exceptionnelle sur toute la ville de Puerto Natales et les alentours pour une somme modique. 

Puerto Natales
    En parlant de projets, un certain François (le padre) devrait me rejoindre au Chili en Janvier et faire le dernier mois de voyage en ma compagnie. A ce stade, je décide de changer mes plans : Je vais remonter le Chili en bateau, attaquer une partie de la route Australe en stop et monter jusqu'au Pérou avec l'objectif : Machu Picchu !! Mes derniers jours se passent très bien ici, l'ambiance bonne enfant et les petits plats partagés me font ressentir un grand moment de partage !
.

dimanche 24 mars 2019

10 au 21 octobre 2018 : bénévolat Lilis Patagonicos & parque Torres del Paine

Fjord, Puerto Natales
   Mes recherches d'emplois n'avançant pas réellement comme je le voudrais, j'ai donc décidé de faire un bénévolat dans une auberge de jeunesse à Lilis Patagonicos dans la ville de Puerto Natales. En descendant du bus venant de Punta Arenas, j'ai le vent qui me fouette le visage et on se sent en plein hiver australe. Mon bonnet et mes habits d'hiver se suffisent pas à me réchauffer. J'avance à l'aveuglette dans mon nouveau lieu pour un mois à l'auberge Lilis Patagonicos. La ville ressemble à un far west version glacée dès les premiers pas, mais c'est un point de départ pour la fameuse randonnée W du Torres del Paine, un des plus beaux parcs naturelles du monde. Au bout de quelques minutes de marche, j'arrive enfin…

Eglise de Puerto Natales
   Je suis accueilli chaleureusement par Valéria, une des réceptionniste de l'auberge puis par Ivan, le doyen et fondateur du lieu. On m'installe dans une chambre de bonne mais ça suffira pour un mois, le temps que je me suis donné pour progresser en espagnol! Mes premières tâches durant 11 jours seront de m'occuper des extérieurs (jardins…) puis j'aide Pablo, un autre volontaire à rénover quelques chambres. Je travaille 5h par jour, 5 jours sur 7. Il y a également une autre volontaire venant d'Argentine : Tatiana, avec qui on sympathise rapidement. Elle m'aidera beaucoup à corriger mon espagnol!!

Poubelles urbaines
   La Patagonie étant extrêmement cher, c'est plutôt un bon plan de rester ici un mois. J'ai l'hébergement offert avec le petit déjeuner en l'échange de mon aide. Puis je prends mes quartiers libres pour visiter la ville où on fait vite le tour mais la vue le long de la côte avec les fjords en arrière plan vaut la peine que l'on s'y attache. L'offre gastronomique est également intéressante je peux vous conseiller côté resto : le Mesita Grande (pizzéria et pâte), mon adresse favorite et côté bar pour une mousse optez pour le Baguales. Il y a également cette petite merveille : Last Hope Distillery où on fait du gin maison et des cocktails impressionnants! Il y a une bonne ambiance dans l'auberge avec des nationalités différentes (brésilien, argentine, chilien…), on m'apprend donc à déguster un maté, la boisson locale, très répandue ici mais également en Uruguay, Paraguay et Argentine.

Glacier Grey, Torres del Paine
    Ayant du temps libre le Week-end du 13 & 14 octobre, je décide de m'attaquer au trek de las Torres car je n'aurais pas le temps de faire le fameux W qui se fait sur 4 à 5 jours. Grâce à l'équipement prêté de mon auberge, je pars le dimanche matin très tôt vers 6h, le temps est couvert voire menaçant. Le bus nous dépose à l'entrée du Parc Torres Del Paine où il faut s'enregistrer et prendre une navette qui nous dépose à l'hôtel Las Torres et c'est parti pour une randonnée d'environ 8h de marche. J'ai choisi l'option sans guide car tout est bien indiqué, difficile de se perdre.

Las Torres, couvert
   Mêlant pluie et vent avec quelques rayons de soleil tantôt, la randonnée n'est pas simple et en plus ça monte assez raide surtout vers le final pour monter jusqu'au tours, on a même les pieds dans la neige vers la fin mais le spectacle final en vaut la peine!! Le glacier apparaît et se morcèle parfois sous nos yeux. Je n'ai pas la chance de voir les 3 fameuses tours mais je suis tout de même content de ce que j'ai pu réaliser, le retour est assez difficile surtout pour les jambes mais le mental est important dans ce genre d'effort.

Torres del Paine
   Je prends mes quartiers à Puerto Natales où je me sent bien, c'est peut-être une ville où je pourrai m'installer et je commence certaines recherches de boulot pour pouvoir y rester plus longtemps. De temps en temps, je fais mes courses à l'Unimarc de la ville (supermarché chilien), car la vie n'est pas donnée. La petite astuce c'est également le magasin de fruits secs près de la place centrale pour s'approvisionner pour la randonnée Torres del Paine. D'ailleurs le Week-end d'après cela me sera très utile pour m'attaquer au trek du glacier Grey & le trek du glacier Frances où je vais passer 2 jours de randonnée et une nuit dans un refuge (celui du Paine Grande). Attention, il est obligatoire de réserver avant de venir sinon mauvaise surprise… Ayant fait ma carte d'identité chilienne, j'ai une sacrée réduction pour l'entrée du parc et l'auberge où je fais mon bénévolat m'offre gratuitement des solutions de transport.

Randonnée du glacier Grey

       Le samedi matin du 20 octobre 2018, je reprends un des bus matinaux qui me dépose donc à l'entrée du parc comme précédemment mais cette fois je prends la navette jusque Pudeto où je dois prendre une navette fluviale payante pour me rendre à Paine Grande. C'est là que démarre la randonnée jusqu'au Glacier Grey, il faut compter environ 6 à 7h A/R car je dormirai à Paine Grande. Je retrouve un petit groupe que j'ai connu à mon auberge et je fais l'aller avec eux, il y a une australienne et une polonaise, nous parlons anglais. La randonnée est sauvage, pas énormément de touriste à cette époque et nous apercevons des paysages époustouflants. La nature est comme intacte, entre fjords, glaciers et forêts, les reflets sur l'eau sont spectaculaires. Le temps est correct, il ne pleut pas pour l'aller.

Glacier Grey
   J'arrive finalement seul face au glacier Grey et c'est merveilleux. Des mini icebergs se détachent et au fond le glacier impressionnant! Le retour sera difficile car la pluie me rejoint et la souffrance physique se font ressentir. Les fruits secs sont alors d'une grande utilité avec quelques bananes, je rejoint dans la soirée le refuge presque trempé et un peu mouillé. Je n'avais pas pris d'affaires imperméables… la nuit en dortoir avec d'autres randonneurs et un très bon repas copieux sont réconfortants. Le lendemain, je pars très tôt pour rejoindre le glacier Frances. La randonnée A/R dure environ 5-6h, un peu moins. Le temps est également couvert mais la randonnée est très belle!

Glacier frances
   Après quelques heures d'efforts, je suis récompensé. La vue est splendide sur le glacier, on aperçoit les cascades et les torrents couler. Idéal pour mon arrêt pause déjeuner! Je dois rentrer avant une certaine heure pour pouvoir prendre la seule navette du soir vers 16h, pas question de la louper si je veux rentrer à Puerto Natales. Je me retrouve avec moi même sur le retour et ce n'est pas plus mal! J'aurais passé un très bon Week-end avec dame nature avec un de mes plus beaux souvenirs chilien.

Paysage préservé Torres del Paine
   Je reprends donc la navette fluviale puis le bus nous attends directement au désembarquement. Je reviens dans la ville vers 22h! Alors quelques conseils pour le parc Torres de Paine : réalisable en 4 à 5 jours pour le trek W, la solution camping est la plus économique mais penser surtout à réserver à l'avance sinon on vous refusera l'accès, prévoyez de bonne chaussure de randonnée montante et du bon matériel de campeur (facilement louable en ville). Vous pouvez effectuer des tours à la journée comme moi pour las Torres (1 jour, 8h de marche). Les bus partent tôt le matin (7h) ou l'après-midi (14h30) cela dépendra de vous. Il y a un prix national et un prix étranger (du simple au triple).

dimanche 17 mars 2019

5 au 9 octobre 2018 : Vallée de l'Elqui & Punta Arenas

Distillerie Aba
   Après un long trajet de plus de 20h en bus, j'arrive au petit matin aux alentours de 5h à La Serena où je transit afin de rejoindre Vicuna dans la vallée de l'Elqui. C'est un petit bus local démarrant à 6h qui m'emmène en un peu moins de 2h dans cette petite ville verdoyante et verte entourée de vignes où l'on produit le fameux Pisco chilien. A l'origine, chacun des deux pays frontaliers revendiquent la création de cette alcool local à plus de 35 degrés, dans les faits je ne sais pas réellement à qui donner raison car les deux pays ont leurs histoires, mais attention à ne pas mettre le sujet sur la table comme j'ai pu le faire, ça risque d'être chaud !!

Vallée de l'Elqui
   J'arrive hors saison dans cette ville plutôt agréable, le climat est une parenthèse dans la région et il fait beau. Je n'avais rien réserver cette fois et je me mets à comparer différentes options d'hébergements car j'ai du temps. En négociant bien, je trouve un hôtel familial très sympa pour environ 22€ la nuit valant le double en saison, bonne option donc c'est l'hôtel Hermoso, que je vous recommande pour son accueil, sa propreté et son style, la maison est coloniale transmis de père en fils. Mon programme va être riche en une journée : je trouve une agence de location de vélo tenu par une française, j'en loue un à la journée et le soir je vais observer les étoiles avec un astronome français : l'Observatoire de Pangue (environ 33€).

Cerveceria Gayacan

   Je pars donc au meilleur moment de la journée vers 11h en bicyclette découvrir la vallée de l'Elqui, la française m'a donné une carte détaillée avec un parcours d'environ 15km accessible à tous! Différents arrêts sur le parcours : la première, c'est la visite de la distillerie de Pisco : Aba, gratuite et de bonne qualité (si j'avais su j'aurais ramené une bouteille), petite dégustation entre temps et second arrêt dans un lieu bohème où une poignée de gens ont décidé de vivre en autarcie, intéressants échanges avec les personnes sur place. Le soleil tape, il doit faire 25 degrés et avec un groupe de français rencontré, nous visitons la brasserie Gayacan, de bonne renommée et bonne qualité. On a la possibilité pour pas trop cher d'une dégustation de 6 bières de la brasserie que je vous recommande!! Mais une fois de retour sur le vélo ça tangue légèrement!!

Sur la route, vallée de l'Elqui
    Les paysages sont d'une rare beauté et nous sentons le calme régner sur ces terres!! J'arrive vers 15h dans un restaurant solaire, la dernière attraction du parcours mais pour y accéder une terrible côte nous fais beaucoup mal aux jambes! La nourriture est bonne, les prix corrects. Je rentre à Vicuna vers 17h avec de jolis souvenirs en tête et je vous recommande de passer dans le coin, c'est un petit coup de cœur. Le soir, nous sommes accueillis par le français à l'observatoire, le rendez-vous est vers 22h et après une traversée de pistes en van, Eric prends vraiment le temps de nous montrer les différentes constellations, les astres et même quelques planètes comme Mars ou Saturne, l'avantage c'est que l'on est en petit groupe (10 maximum). Nous avons littéralement la tête dans les étoiles…

Centre de Vicuna
   Une belle nuit donc pleins de rêves et au petit matin, après un copieux petit déjeuner, je prends le bus pour La Serena où je ne resterai pas car je prends un autre bus directement pour Santiago. En effet, mon vol est dans deux jours pour la Patagonie !! Les prix pour La Serena-Santiago sont environs de 14€, c'est vraiment économique. Quelques heures de routes (environ 7h) et j'arrive en soirée à Santiago dans l'une des trois gares routières de la capitale. La nuit tombe et je décide de prendre un taxi directement pour le quartier de Yungay où m'attends mon hôte en Airbnb. J'arrive dans une ambiance extraordinaire, en plein anniversaire de la petite fille de mon hôte chilienne. On m'invite à y participer, s'ensuit une belle part de gâteau et un bon moment passé avec sa famille.

Drapeau géant, Santiago
   Le quartier Yungay est un quartier proche du centre, agréable et aéré, classé zone typique pour ses bâtiments à l'architecture coloniale. Pendant ces deux jours, je fais le plein de provisions avant de partir dans le sud où tout est plus cher on me conseille de prendre de la crème solaire indice 50 car un léger trou dans la couche d'ozone peut avoir des conséquences fâcheuses pour la peau…Je n'hésite pas non plus à visiter le pueblo artisanale de Los Domingos accessible direct en métro. Si vous avez un peu de temps sur place, n'hésitez pas à y faire un tour, il y a quelques pépites que l'on peut rapporter avec soi dans son sac du retour!

Punta Arenas
   Ma charmante hôte chilienne se lève aux aurores pour me faire un café et me dire au revoir, il est tout de même 3h du matin… tendre attention. Ma navette privée partagée Delfos me prend à l'endroit où je lui avais indiqué la veille pour m'emmener à l'aéroport de Santiago direction Punta Arenas, le début de mon aventure en Patagonie, je vais y passer plus d'un mois car j'ai décidé de faire un volontariat via Workaway à Puerto Natales. Je fais étape à Punta Arenas en couchsurfing, Sandro m'accueille à mon arrivée! Il me fait découvrir la ville en une journée avec le fameux Kiosko Roca et son choripan (pain chorizos) accompagné d'un jus lait/banane c'est riche mais que c'est bon! Il neige un peu durant la journée et je suis habillé chaudement avec le vent nous sommes pas loin des 0 degré ressenti!! Le soir, je dors finalement chez son amie Katherine et sa mère adorables toutes les deux et attentionnées! Je passe une belle journée avec mes amis chiliens.